entomophagie la nouvelle tendance

Entomophagie : la nouvelle tendance alimentaire en France ?

L’entomophagie, qui désigne le fait de consommer des insectes, peut parfois faire sourire ouprovoquer de l’effroi et pourtant cette tendance grandissante est encore peu connue en France etdans les autres pays d’Europe. Zoom sur l’entomophagie pour mieux comprendre cette nouvellehabitude de consommation.


Photo : @Eat Grub

Entomophagie : pourquoi manger des insectes ?

Imagine, tu es en pleine balade dans le jardin ou dans un parc, autour de toi il y a des insectes quivolent, qui bourdonnent et vaquent à leurs occupations lilliputiennes.Soudain, cette question te vient en tête : pourquoi manger des insectes ? 


L’entomophagie est définie comme le fait de consommer des insectes. Tu as sans doute déjà vu ça àla télévision, ces candidats qui semblent lancés dans un concours de grimace lorsqu’ils sont obligésd’avaler une mygale ou un ver géant et cela semble répugnant. 


C’est à cause de clichés comme celui-ci que la consommation d’insectes est encore un sujet sensibleen France.Pourtant, manger des criquets et autres insectes comestibles est bien meilleur qu’il n’y paraît àpremière vue. 


En effet, devenir insectivore permettrait de : 

— varier encore plus son alimentation 

— sauvegarder la nature 

— protéger sa santé.


Manger des insectes pour protéger la planète

Le fait de manger des criquets peut sembler amusant, mais savais-tu que cela pourrait permettre deprotéger l’environnement ? 


L’élevage d’un bœuf demandera par exemple 13 500 litres d’eau par kilogramme. La production decéréales est aussi obligatoire et monopolise une quantité astronomique d’eau. Cet élevage intensifrequiert également l’utilisation d’engrais qui abîme les sols pour récolter suffisamment de céréales etnourrir le bétail. 


Ces élevages industriels dégagent de grands rejets de gaz à effets de serre dans l’atmosphère. Unkilogramme de viande de bœuf produira environ 27 kilos de ces gaz quand 1 kilogramme d’agneauen aura libéré pas moins de 39 kg.C’est énorme. De plus, la population terrestre compte toujours plus de bouches à nourrir (et leschiffres sont croissants). 


Le besoin grandissant de nourriture nous pousse à utiliser toujours plus de pesticides, d’engrais, àpolluer les sols, les mers, rivières et nappes phréatiques.La nécessité de trouver de nouvelles terres pour cultiver le fourrage (maïs, soja, blé et autrescéréales à grands rendements) et élever le bétail nous pousse à la déforestation.Chaque année, le jour de dépassement de la Terre est de plus en plus précoce. Ainsi, nousatteignons de plus en plus vite chaque année la limite des ressources pouvant être produites etutilisées sur la planète pendant une année. Il nous faudrait 1,5 Terre et peut-être même plus. 


Pourtant, nous n’en avons qu’une !Le fait de protéger la planète que nous avons est donc le meilleur objectif envisageable.La solution la plus adéquate est de développer l’élevage des insectes comestibles (nommée« entomoculture ») pour contribuer à nourrir la population toujours croissante.Les insectes demandent une surface très limitée pour évoluer et peu de ressources. 


Il est possible deles nourrir avec de nombreuses plantes et également avec des éléments végétaux peu utilisés par leshommes comme les épluchures de légumes et trognons de fruits.Les insectes peuvent être élevés partout et cela ne nécessite que peu de transports pour êtreacheminé chez les consommateurs. 


La quantité d’eau nécessaire est bien moins élevée que celle utilisée pour élever des bovins, pouletset autres animaux d’élevages « traditionnels ».Pratiquer l’entomoculture et manger des criquets sont donc des actions bénéfiques pourl’environnement.


Manger des insectes pour avoir une santé de fer

Une autre bonne nouvelle, les insectes comestibles sont bons pour la santé !Un grand nombre d’études scientifiques incriminent la viande comme responsable de maladies chezl’homme. 


Le cholestérol, les médicaments donnés aux animaux d’élevages, les fourrages OGM sont autant defacteurs pointés du doigt par les experts. 


Ces multiples motifs seraient susceptibles d’encourager ou de permettre le développement demaladies cardiovasculaires, cancers et autres fléaux.Délaisser la viande est donc de plus en plus recommandé par les nutritionnistes à condition deremplacer l’apport de protéines animales par d’autres éléments nutritionnels à hautes valeurs. 


Les protéines végétales sont utiles, mais souvent peu suffisantes pour remplir les besoins del’organisme humain en termes de fer et de protéines. 


Consommer des insectes comestibles,l’entomophagie serait donc une nouvelle façon de consommer absolument idéale pour répondre ànos besoins nutritionnels sans affecter notre santé.


D'où vient l'entomophagie ?

Le fait de consommer les insectes peut sembler nouveau pour nous en France et pourtantl’entomophagie est une pratique très connue tout autour du monde. 


Depuis des siècles, les ethnies de différents pays d’Afrique consomment des larves, coléoptères(scarabées) et autres orthoptères (famille des criquets). 


La raison de consommation de ces insectes peut être : 

— économique  

— nutritionnelle 

— écologique 

— lié à une tradition de chasse 

— un marqueur social. 


De nombreuses populations se nourrissent d’insectes au quotidien (Laos, Japon, Thaïlande,Indonésie, Congo), les cuisinant dans des plats typiques (dans un rougail de tomates à La Réunionpar exemple) quand d’autres consomment les insectes de manière plus ponctuelle. 


Dans certains pays d’Asie et d’Afrique, la période de chasse des insectes (chenilles, larves engénéral) est un moment très attendu. 


D’autres nationalités encore apprécient les insectes comme des mets raffinés. C’est le cas auMexique où les larves de fourmis sont très prisées et consommées avec des chips de maïs commeon mangerait du caviar ou de la truffe en France.

Consommer des insectes sous quelle forme ?

Nous sommes souvent scandalisés en France lorsque l’on nous parle d’entomophagie. 


As-tu déjà essayé de parler de nos mets typiquement français, à savoir les cuisses de grenouilles etescargots avec un étranger ? 


Si tu as déjà eu ce genre de discussion avec un Américain ou un Anglais par exemple, il y a fort àparier qu’il ait fait une belle grimace ! 


Pourtant, le fait de manger des escargots est considéré comme un repas festif dans l’hexagone.Nous pourrions donc apprendre à consommer des insectes !



Les recettes lointaines, exotiques

De nombreuses recettes existent sur la toile (vous trouverez différents reportages sur l’entomophagieautour du monde sur ce blog) en librairie ou sur notre blog. 


Si l’envie te prend de déguster les insectes comme en Asie par exemple, qu’ils soient frits ou enbrochettes, sucrés ou salés les insectes te surprendront par leurs goûts, textures et qualités nutritives.


Les insectes transformés : au-delà des apparences.

Le fait de consommer ouvertement des insectes est encore tabou aujourd’hui en France. 


L’étude « La consommation des insectes » réalisée par Céline Gallen, Gaëlle Pantin-Sohier expliqueque la réticence principale des Français au sujet de la consommation des insectes est due àl’apparence de cet aliment inhabituel. 


Si la vue de ces (délicieuses) petites bêtes te fait peur, alors intéresse-toi à notrepoudre de grillons pure ou notre mix protéiné à la poudre de grillon !Celle-ci permet de cuisiner avec les insectes sans en avoir l’impression, c’est idéal pour passer outrel’apparence inhabituelle de ces nouveaux venus dans ton assiette ! 


Le fait de manger des insectes comestibles est encore tout nouveau, pourtant c’est l’aliment du futur. 


Bénéfique à de nombreux points de vue que ce soit pour la santé ou pour l’environnement,l’entomophagie est la nouvelle habitude alimentaire à prendre !

Rédaction :  Tara Quartero

Relecture :  Coline Rohart



Rejoins le #Inpulseclub et deviens un #pulser. Inscris toi pour recevoir une recette inspirante toutes les semaines.  

Email:


4 commentaires


  • sQAwHtxBjqad

    OnebSjLTEwuvFCID


  • RgbGLMEmFQiyu

    MCrYPakfb


  • zrFQLWjy

    svYHZFnIi


  • eiBIjgxJwp

    OlVPknEFvrijd


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés