Comment manger écologiquement l Les 10 commandements

Comment manger écologiquement l Les 10 commandements

Chez Inpulse, notre planète, on en est fan. Et on veut la protéger. L’écologie, ça commence dans l’assiette ! Sais-tu que l’élevage et l’agroalimentaire sont parmi les industries les plus polluantes du monde ? Si, toi aussi, tu souhaites diminuer ton empreinte écologique, quelques petites habitudes simples peuvent t’aider à adopter une alimentation responsable qui, en plus d’améliorer ta santé, auront un impact positif sur l’environnement. Pour t’aider dans ta démarche, on te présente les 10 commandements à respecter pour manger écologiquement.

Photo : Anne sophie Pic, concombre au caviar osciètre, fine gelée infusée à la feuille de cassis, pickles de concombre et crème glacée au thé Hojicha Cubèbe et cassis

1. Des aliments transformés tu ne consommeras plus

Avant toute chose, manger sainement et de manière écologique c’est éviter au maximum les produits industriels et transformés. Peu équilibrés, réalisés à partir de matières premières de faible qualité et bourrés d’additifs, ces aliments sont vraiment nocifs pour ta santé. Sur ce point, la règle est simple. Regarde la liste des ingrédients : si elle contient un ingrédient que tu ne connais pas, passe ton chemin. Le plus simple est de fuir les magasins de la grande distribution où la tentation d’acheter ces produits suremballés est trop grande. Privilégie les producteurs et artisans locaux, et la consommation en circuits courts. Tu verras la différence sur ton corps, et tu limiteras les emballages et le transport des produits. C’est tout bénef !

2. Des aliments bruts tu utiliseras

Qui dit plus de produits transformés, dit consommation d’aliments bruts. Tu l’auras donc compris, c’est le moment de ressortir tes livres de recettes ou de t’abonner à des chaînes de cuisine healthy sur YouTube. Dans peu de temps, le fait maison n’aura plus aucun secret pour toi. Cela te demande, certes, un peu plus d’effort. Mais l’avantage avec ce mode de vie, c’est que tu sais exactement ce que tu manges, puisque c’est toi qui as préparé les plats !

3. Du bio tu consommeras

En plus d’être néfastes pour les terres cultivées, les pesticides et autres produits chimiques utilisés en agriculture traditionnelle sont très mauvais pour ta santé. Dans ce cas, consommer des produits cultivés biologiquement est presque une question de sauvegarde. Cependant, il n’est pas utile de tout acheter bio. Selon certaines études, les produits les plus lourdement chargés en pesticides sont les pommes, les baies, les nectarines, les légumes verts feuillus, les pommes de terre, la viande et le lait. A l’inverse, les aubergines, le kiwi, l’asperge et l’avocat par exemple ne présentent pas vraiment de danger lorsqu’ils sont produits de façon conventionnelle. En France et en Europe, de nombreux labels existent pour reconnaître les produits biologiques. Tu peux retrouver un excellent article sur les différents labels bio en cliquant ici. 

4. Local tu achèteras

La plupart des denrées alimentaires que nous consommons ont souvent fait trois fois le tour du monde en bateau ou en camion avant d’arriver dans nos assiettes. Ça fait beaucoup de CO2 ! En achetant directement tes produits chez des petits producteurs et artisans de ta région, tu diminueras considérablement ton empreinte écologique. Sans parler du côté humain très enrichissant de cette méthode. Apprendre à connaître la personne qui cultive tes carottes, c’est quand même vachement sympa !

5. Les saison tu suivras

Le corps est une machine incroyable. A chaque saison, il a des besoins différents. Et ses besoins sont comblés par notre généreuse Terre. En hiver, notre corps demande d’être réconforté, et d’ingérer plus de calories pour surmonter le froid. Notre planète nous offre donc des courges, des pommes de terre, du chou et des carottes à volonté. En été, il réclame plus de vitamines, de légèreté et de fraîcheur. Mère Nature nous apporte donc de nombreux fruits et légumes du soleil bourrés de vitamines, comme des courgettes et des aubergines. Écoute ton corps, et apporte-lui exactement ce dont il a besoin suivant les saisons ! Tu trouveras ici un calendrier qui te guidera dans ta consommation.

6. Du surgelé tu consommeras

Si tu as du mal à t’organiser, ou si tu aimes consommer des produits qui ne sont pas de saison comme des tomates en hiver par exemple, les fruits et légumes surgelés sont tes meilleurs amis ! Très pratiques et disponibles à l’année, ils sont remplis de vitamines et de minéraux, parfois même plus que ceux qui sont frais. Pourquoi ? Car ils sont récoltés parfaitement mûrs, puis surgelés très rapidement. Bien entendu, je ne te dis pas de consommer que du surgelé, mais tu peux alterner entre le frais et le surgelé. Consommer des fruits et légumes surgelés t’évitera de consommer des produits hors saison, venant de l’autre bout du monde. À condition de bien vérifier leur provenance sur l’emballage, bien évidement.

7. Le commerce équitable tu soutiendras

De nos jours, plus de 75 % des produits de commerce équitable sont issus de l'agriculture biologique. Leur production lutte ainsi pour la préservation de la biodiversité, et contre les changements climatiques. Soutenir le commerce équitable, c’est donc aussi avoir une consommation respectueuse de l’environnement. Et en plus de protéger notre belle planète, tu soutiendras les petits producteurs, et tu seras assuré qu’ils reçoivent une rémunération décente. Comme pour le bio, le commerce équitable a ses labels. Si tu veux te renseigner, je t’invite à lire cet article très complet sur les différents labels du commerce équitable

8. Ta consommation de produits animaux tu limiteras

L’industrie de l’élevage est parmi la plus polluante du monde, c'est-à-dire qu’elle contribue grandement aux émissions de CO2. En consommant moins de viande, et en particulier de la viande rouge, tu limiteras considérablement ton empreinte écologique. Pareil pour les produits laitiers, qui en plus d’être grands pourvoyeurs de CO2, ne sont pas digérés correctement chez près de 50 % des adultes. Si tu as peur d’être carencé en protéines en diminuant ta consommation de viande, quelques précisions s’imposent : les protéines présentes dans la viande proviennent de l’alimentation, 100 % végétale, des vaches. Donc je te le confirme, les produits d’origine végétale subviendront à tes besoins en protéines si tu manges varié et équilibré.

9. En protéines tu te supplémenteras

Néanmoins, dans certains cas, il est nécessaire de te supplémenter en protéines. Particulièrement si tu as un mode de vie actif ou si tu souhaites augmenter ta masse musculaire. Il existe des milliers de poudres protéinées sur le marché, de quoi en perdre la tête ! La plupart sont de pauvre qualité, réalisées à partir de produits animaux, mauvaises au goût. Certaines provoquent même des effets secondaires indésirables comme des troubles digestifs. Un très bon exemple est la Whey, qui présente certains dangers. 


 Chez Inpulse, on te propose une sélection de produits de qualité optimale, qui te permettront de booster tes apports quotidiens en protéines. Le tout 100 % naturel, et issu de cultures biologiques. Composés de poudre de grillons, ou d’un mix totalement végétal, nos produits sont garantis cruelty-free, sans additifs, sans OGM et sans conservateurs. Tu peux trouver des poudres à ajouter à tes plats, mais aussi un délicieux brownie protéiné. N’hésite pas à te rendre sur notre boutique pour plus d’informations : tu y trouveras tout un tas de recettes à réaliser à partir de nos produits. Festin garanti !

10. Intelligent tu consommeras

Pour manger écologiquement, un petit peu d’organisation s’impose. Fais attention à ce que tu achètes, ne surconsomme pas, et n’hésites pas à planifier tes repas. Lorsque tu fais tes courses, limite les packagings, favorise les emballages recyclables, et en particulier le verre, qui est réutilisable à l’infini. Ou encore mieux, achète en vrac. Pour organiser tes repas et limiter le gaspillage alimentaire, la technique du « meal prep » est géniale. Le meal prep, « préparation des repas » en français, consiste à préparer en une fois tous tes repas de la semaine. Passer deux heures à cuisiner le dimanche pour te permettre d’avoir des petits plats sains et fait maison tous les jours de la semaine, c’est du génie ! Pour plus d’infos sur le meal prep, clique ici.

Tu as maintenant toutes les cartes en main pour manger écologiquement. As-tu déjà suivi quelques-uns de ces commandements ? Si oui, lesquels ?



Rédaction : Annette Missir

Relecture : Coline Rohart

Rejoins le #InPulseclub et deviens un #pulser. Inscris toi pour recevoir des recettes inspirantes chaque semaine 

Email:


108 commentaires


  • xICWvHqcfDpyMl

    GtAefbYVsDyu


  • yIvLqAbGunwVxf

    gyoXBicO


  • uFbVNfpmhrdRW

    ngrXuTIfycvkE


  • tckEaXxflv

    CYJQABKsF


  • zruhExQGLPpnZIM

    sSeQvoaBGF


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés